samedi, 2 juillet 2022|

1 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Les tziganes : "Quelle faute as-tu commise pour devoir bouger ainsi ?"

Version imprimable de cet article Version imprimable   1 commentaire(s)

Billet de Une, une chanson de Léo Ferré, allez savoir pourquoi...

Les tziganes

Léo Ferré

Ils viennent du fond des temps

Allant et puis revenant

Les tzi, les tzi, les Tziganes

Les Tziganes

Ce sont nos parents anciens

Les Indo-Européens

Les tzi, les tzi, les Tziganes

Les Tziganes

Cheval maigre et chien perdu dans la nuit bleue

Quand je passe, je n´ai pas peur d´eux

Laï laï laï....

Tu es noir comme l´été

Quand le soleil m´a brûlé

Ô tzi, ô tzi, ô Tzigane

Ô Tzigane

Tu fais des paniers d´osier

Pour avoir un peu d´osier

Ô tzi, ô tzi, ô tzigane

Ô Tzigane

Le temps t´a hâlé le teint de cuivre et d´or

Le soleil est jaloux quand tu sors

Laï laï laï....

Ils ont des châteaux roulants

Quatre roues meublées de vent

Les tzi, les tzi, les Tziganes

Les Tziganes

Ils vont traînant mon destin

Dans les lignes de ma main

Les tzi, les tzi, les Tziganes

Les Tziganes

Le bonheur, c´est un chagrin qu´on a manqué

Aussi, je cours pour le rattraper

Laï laï laï...

Tu marches depuis des temps

La route roulant devant

Ô tzi, ô tzi, ô Tzigane

Ô Tzigane

Quelle faute as-tu commis

Pour devoir bouger ainsi ?

Ô tzi, ô tzi, ô Tzigane

Ô Tzigane

Je ferais n´importe quoi pour m´en aller

Ô Tzigane, prête-moi tes péchés

Laï laï laï....

LES CLOCHES

Poème de Guillaume Apollinaire

Mon beau tzigane mon amant

Ecoute les cloches qui sonnent

Nous nous aimions éperdument

Croyant n’être vus de personne

Mais nous étions bien mal cachés

Toutes les cloches à la ronde

Nous ont vus du haut des clochers

Et le disent à tout le monde

Demain Cyprien et Henri

Marie Ursule et Catherine

La boulangère et son mari

Et puis Gertrude ma cousine

Souriront quand je passerai

Je ne saurai plus où me mettre

Tu seras loin je pleurerai

J’en mourrai peut-être.

LA TZIGANE

La tzigane savait d’avance

Nos deux vies barrées par les nuits

Nous lui dîmes adieu et puis

De ce puits sortit l’Espérance

L’amour lourd comme un ours privé

Dansa debout quand nous voulûmes

Et l’oiseau bleu perdit ses plumes

Et les mendiants leurs "Ave"

On sait très bien que l’on se damne

Mais l’espoir d’aimer en chemin

Nous fait penser main dans la main

A ce qu’a prédit la tzigane.

1 Message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1592