lundi, 7 novembre 2022|

1 visiteurs en ce moment

 
Questions de classe(s)

Rentrée des classes, rentrée... sociale ! Travailleurs.euses de l’éducation, syndiquez-vous !

Version imprimable de cet article Version imprimable

C’est la rentrée scolaire pour des millions d’élèves et pour les travailleurs.euses de l’éducation. Une rentrée encore marquée par l’écho des conflits durs de la dernière année scolaire contre les réformes Macron/Blanquer. De nouvelles attaques s’annoncent, il nous faudra encore lutter avec plus de détermination et pour cela investir nos outils syndicaux...

Année scolaire 2018-2019, sous le signe de la lutte, 2019-2020 on recommence !

L’année scolaire passée a été placée sous le signe de la lutte contre l’École Blanquer. Les lycéen.ne.s se sont mobilisé.e.s – et ont subi une répression d’une violence inouïe ! - les travailleurs.euses de l’Éducation du primaire et du secondaire ont lutté contre les réformes du Bac, de la voie professionnelle, contre Parcoursup, contre la loi Blanquer au Printemps. La jonction primaire/secondaire s’est faite dans la lutte. Les profs ont même osé « s’attaquer » au sacro saint Bac ! Le « blocage » des épreuves a permis de médiatiser nos combats, alors que nos luttes ont été très peu visibles tout au long de l’année. Cela prouve que face au mur-Blanquer il faut durcir le ton et cesser de mégoter. L’heure de la riposte a sonné, les demi-mesures n’ont plus cours !
Les réformes n’ont pas été abandonnées (les Écoles publiques des savoirs fondamentaux avec des principaux.ales. de collèges comme super chefs sont tout de même abandonnées car les professeurs des écoles sont parvenus a établir le rapport de force nécessaire à un moment décisif !) et le ministre a une fois de plus répondu par le mépris. Alors, faut-il se résigner ? Faut-il baisser la tête et se résoudre à affirmer bêtement que la grève ne servirait à rien ?
Au contraire ! Il faut absolument continuer à se battre ! Les bases d’un rapport de force ont été posées. De la maternelle à l’université on s’est rencontré en AG, on a fait grève et on a défilé ensemble. Recommençons ! Rejouons-la collectif ! Car, en face, c’est toujours le même objectif qui se profile : une École élitiste et ultra sélective (Parcoursup, réforme du Bac), une École contre les classes populaires (réforme de la voie professionnelle, lycées absents du dispositif Éducation Prioritaire très insuffisant), une École autoritaire et managériale (muselage de la parole des personnels, évaluationite permanente), une École de l’austérité (2600 postes en moins dans le second degré en 2019, créations insuffisantes dans le primaire, pré-recrutement des des enseignant.e.s dès la licence 2 sous statut d’AED)...

La rentrée sera sociale !

Évidemment, l’École n’est pas la seule touchée. Le rouleau compresseur libéral continue d’avancer. Les profs et les lycéen.ne.s n’ont pas été les seul.e.s dans la rue cette année. La question sociale est revenue au premier plan.. et avec quelle force ! La rentrée sera sociale ! Les travailleurs.euses, les chômeur.euses, les jeunes vont redescendre dans la rue, car ce qui se profile à l’horizon c’est la réforme de la fonction publique, de l’assurance-chômage et celle des retraites. Certaines luttes n’ont d’ailleurs pas pris de vacances cet été : dans le secteur privé, dans les services des urgences des hôpitaux…
Tous et toutes motivées dès la rentrée pour lutter :

Contre l’école du tri social qui entérine les inégalités
- contre les réformes Blanquer des lycées
- contre Parcoursup et la sélection à l’entrée de l’université, la hausse des frais d’inscriptions
- contre la sélection sociale et/ou xénophobe de la maternelle à l’université
- contre la réforme libérale et managériale des services publics

Pour une politique éducative ambitieuse, inclusive et émancipatrice
- pour la sauvegarde de tous les postes des travailleurs.euses de l’éducation
- pour une carte élargie de l’Éducation Prioritaire incluant les lycées
- Pour des services publics au cœur du projet d’égalité économique et sociale
- pour des services publics de qualité, sans profits et d’égal accès à tous et toutes avec le maintien d’un maillage territorial fort

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
À propos de Questions de classe(s)
Questions de classe(s) Lire, écrire... lutter Acteurs de l’éducation : parents, travailleurs, chercheurs, issus de différents horizons associatifs, pédagogiques, syndicaux, etc., nous pensons que la question scolaire est une question politique. Notre pari est de proposer un espace (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

Lettre d’info n° 13 / février 2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

Livres jeunesse hiver 2012-2013[tiré de N’Autre école le 17 mars 2013]

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14 | 16 | ... | 1592